Peste Porcine Africaine, plusieurs cas belges

Rencontres St HUBERT 2018
27 septembre 2018
Ouette d’Egypte
5 octobre 2018

Plusieurs cas découverts en BELGIQUE

Jeudi 13 septembre la Direction Générale de l’Alimentation a confirmé la présence de plusieurs cas de peste porcine africaine (PPA) en Belgique, à ETALLE, à quelques kilomètres de la frontière française et des départements de la Meuse, des Ardennes, de la Meurthe et Moselle et de la Moselle. L’hypothèse la plus probable, retenue par les autorités belges et françaises est une arrivée de la maladie par le biais de restes alimentaires laissés sur une aire d’autoroute.

Cette maladie mortelle pour les porcs et les sangliers mais non transmissible ni à l’Homme ni aux autres espèces animales, est un sujet de préoccupation pour les Fédérations des Chasseurs depuis longtemps. Sa propagation en Europe est principalement due aux activités humaines ce qui semblerait confirmé par le cas d’ETALLE.

 


La France est actuellement indemne de Peste Porcine Africaine
que ce soit au niveau de la faune sauvage ou de la faune d’élevage. Toutefois, les chasseurs assurent un vrai maillage local et ont un rôle important à jouer dans la veille sanitaire.

Voici les règles à appliquer pour contribuer à la surveillance sanitaire et éviter au maximum les risques de contamination ou de propagation.

Lors de la pratique de la chasse habituelle :

  • Détecter et signaler toute mortalité anormale de sanglier, géolocaliser le cadavre mais ne pas le déplacer ;
  • Eviter d’aller chasser en Belgique ou d’accueillir des chasseurs belges sans s’assurer qu’ils ont respectés un protocole strict de nettoyage et désinfection de leurs vêtements, matériel, chiens et voiture ;
  • Se laver les mains après la chasse ainsi que ses vêtements et ses chaussures ;
  • Eviter tout lâcher de sangliers, ne pas lâcher de sanglier en provenance, ou ayant traversé, des pays et zones contaminés ;
  • Dans le doute se renseigner auprès des services vétérinaires de son département (DD(CS)PP) et leur signaler toute introduction de sangliers en provenance des pays contaminés ;
  • Eviter tout contact avec des porcs pendant 48 h après la chasse ;
  • Lutter contre le cantonnement des animaux à proximité des exploitations agricoles et notamment des élevages porcins. (Pour les ACCA et AICA des arrêtés peuvent être pris pour chasser dans les 150 m autour du bâti).

Lors de voyages de chasse en Europe de l’Est, Russie, Chine, Mongolie :

  • Nettoyer soigneusement et minutieusement son matériel avant de revenir en France (matériel de chasse, vêtements et voiture le cas échéant) ;
  • Ne pas emmener ses chiens ;
  • Ne pas rapporter de viande de sangliers ou de porcs ou de trophées de chasse ;
  • Eviter tout contact avec les porcs ou sangliers dans les zones contaminées ;
  • Eviter tout contact avec des élevages de porcs ou de particuliers ayant des porcs domestiques en rentrant.

Ces mesures seront bien évidement évolutives en fonction de la situation

Les services de la Fédération Départementale des Chasseurs restent à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

Le président de la Fédération des chasseurs de Haute-Saône, Michel DORMOY, est persuadé de l’implication des chasseurs du département pour l’application de ces mesures afin de lutter contre la PPA et les en remercie.